Au fil des années, la Foire bio Génépi a permis à des détenteurs de savoirs et d’expériences de diffuser leurs connaissances sur les sujets les plus divers (agriculture, santé, construction, économie, nature, énergie...).
La foire bio Génépi a aussi accueilli de grands penseurs de notre temps. Philosophes, scientifiques, sociologues, journaliste, économistes, chercheurs... ont un certain regard sur le monde qui nous entoure et une réponse mûrie par la sagesse et l’expérience.
Après Vandana Shiva, Jean-Marie Pelt, Pierre Rahbi, Albert Jacquard, Michèle Rivasi, Jean-Marie Muller, Paul Ariès, Hervé Kempf, Patrick Viveret, Geneviève Azam et Jean-Pierre Berlan, chaque édition se clôture par une conférence qui permet de repartir avec d’autres projets, d’autres raisons d’espérer.


Impacts du changement climatique et pistes d’adaptation/atténuation dans les Alpes du Sud ; dimanche 15 septembre à 18 h
La conférence de clôture portera sur l’ampleur du changement climatique de l’échelle globale à locale. L’évolution du climat dans les Alpes du Sud, mais aussi les enjeux, les conséquences et les risques associés, seront présentés pour mieux appréhender les bouleversements en cours et à venir. Des pistes d’adaptation et d’atténuation seront mises en avant pour encourager la transition énergétique et écologique. Le débat avec le public sera permanent pour instaurer un dialogue constructif, identifier les freins et dessiner des futurs possibles.
Intervenant :

PDF - 19.2 ko

Philippe Rossello, ingénieur en analyse spatiale et prospective, Philippe est coordinateur et co-animateur du GREC-SUD (Groupe régional d’experts sur le climat en région SUD Provence Alpes côte d’Azur) depuis sa création début 2015. Spécialiste du climat, du changement climatique et de la qualité de l’air, de l’échelle globale à locale, il travaille dans le domaine de l’information géographique depuis 1998, avec la volonté d’associer des équipes pluridisciplinaires et de créer des passerelles entre les sphères publiques et privées. Le GREC-SUD a vocation à centraliser, transcrire et partager la connaissance scientifique sur le climat et le changement climatique en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’objectif prioritaire du groupe est d’informer les gestionnaires et décideurs du territoire (élus et techniciens des collectivités locales, des espaces protégés, des grands équipements, etc.) dans l’optique d’une meilleure compréhension et d’une prise en compte des résultats scientifiques dans les politiques publiques, mais aussi les entreprises, les associations, les citoyens,…


Quelle mobilité à l’horizon 2050 ? ; dimanche 15 septembre à 11 h
Si la menace du changement climatique nous amène inévitablement à abandonner les véhicules utilisant des combustibles fossiles, par quoi va-t-on les remplacer ? La voiture électrique semble avoir le vent en poupe mais son usage immodéré ne va-t-il pas poser d’autres problèmes : saturation du réseau, épuisement des ressources ? Les scenarii de prospective (RTE, ADEME, NégaWatt) essaient de répondre à ces questions en décrivant ce que pourraient être les modes de transport de demain (commun, individuel, autopartage) et les carburants (électricité, biogaz). Cette description comparative analyse également ce que pourraient être les réseaux intelligents et le stockage de l’électricité.
Les intervenants :
Emmanuel Goy est ingénieur, spécialiste des réseaux d’énergie et des politiques énergétiques territoriales. Il travaille depuis 25 ans sur les politiques locales de développement des énergies renouvelables et de la maîtrise de l’énergie, en tant que consultant indépendant, formateur, animateur d’un réseau de collectivités... Il est aujourd’hui chargé de projet à l’association Hespul, dont l’objectif est de contribuer à l’avènement d’une société sobre et efficace, reposant sur les énergies renouvelables, tout en défendant les valeurs d’équité et d’intérêt général.
Emmanuel Rauzier est ingénieur et scénariste de l’association NégaWatt en charge de l’industrie et des matériaux. Consultant pour l’Institut NégaWatt, il mène depuis plus de 10 ans plusieurs études sur ce thème. Il présente de nombreuses conférences auprès des industriels et des collectivités et dispense des cours en Master sur matériaux et déchets.


Les métaux critiques sont-ils une menace pour la transition énergétique ? ; dimanche 15 septembre 15 h
Plusieurs études et articles alertent sur la raréfaction de certains métaux, notamment les terres rares, leur concentration géostratégique et les dégâts environnementaux de leur extraction. Sont alors pointés du doigt le développement du numérique, des énergies renouvelables ou bien des véhicules électriques. Cet exposé a pour objectif de présenter de manière chiffrée les risques liés au matériaux critiques et l’importance de la transition énergétique et de la mobilité électrique comparativement aux autres usages.
Intervenant :
Emmanuel Rauzier est ingénieur et scénariste de l’association NégaWatt en charge de l’industrie et des matériaux. Consultant pour l’Institut NégaWatt, il mène depuis plus de 10 ans plusieurs études sur ce thème. Il présente de nombreuses conférences auprès des industriels et des collectivités et dispense des cours en Master sur matériaux et déchets.


Quelques unes de nos anciennes conférences :

HTML - 17 ko
Pour des modes de gouvernance écosystémiques en harmonie avec le vivant - Conférence de Valérie Cabanes de Audrey Klein on Vimeo

HTML - 16.6 ko
Forêts tropicales et forêts des régions tempérés de Audrey Klein on Vimeo

HTML - 16.8 ko
Promotion canopée de Audrey Klein on Vimeo

HTML - 16.5 ko
La Foire Bio de Marguerite de Audrey Klein on Vimeo

HTML - 16.9 ko
La biomasse : énergie bio ou énergie à la masse ? de Audrey Klein on Vimeo