Non, l’écologie n’est pas triste ! La preuve : sur la Foire Bio Génépi on trouve au fil des allées ou sur les planches un grand nombre d’artistes, troubadours, clowns et autres musiciens.


Talentueux ou insolites, pour petits et grands, ils apportent à chaque édition les couleurs d’une foire qui se veut à la fois grave et joyeuse, instructive et distrayante. Bref, un divertissement pour toute la famille.


Une scène ouverte est disponible pour ceux qui ont envie d’exprimer leurs envies et leurs talents. Si vous souhaitez vous y produire, contactez Paola, responsable des animations : lemaildepaola[at]gmail.com

  • Patates Sound System" (samedi soir, 5 €, à 21 h au gymnase)


Concert des Patates Sound System, cie Les Tubercules. Musique traditionnelle actuelle : machines, batterie, guitare électrique fusionnent avec le duo vielle à roue, corne muse et délivrent un folk psychélectro-rock puissant ! Un bal énergique qui donne à voir, à écouter et surtout à danser ! 5 €

  • Yannick Lemesle ("symphonie des insectes", samedi à 13 h 30 et à 17 h, dimanche à 11 h, gratuit, devant le gymnase)


Yannick Lemesle viendra sur la foire présenter ses étonnantes sculptures entomologes, donner une conférence sur les abris pour insectes, mais également interpréter quelques-unes de ses compositions musicales comme « le chant des élytres dissimulé parmi les fleurs ».
Grâce à un dispositif électro acoustique composé d’un orchestre de 6 haut-parleurs, et d’instruments joués en direct, des enregistrements d’insectes rencontrent le son de cloches tubulaires, d’un méli-mélophone, d’oscillateurs, et d’un violon.
La pièce sonore est diffusée dans l’espace scénographié par les « Sculptures Entomologes » et accompagnées de l’exposition photographique « Les insectes de mon jardin ».
Pour écouter et en apprendre davantage : http://yannicklemesle.fr/bio

  • Na mayé (samedi à 19 h, gratuit, sur la scène ouverte)


« Na Mayé », « Nous allons mélanger » en créole, est un trio composé de Nathalie à la voix, Jean-Luc à la guitare acoustique et Olivier au Udu.
Influencé par les rythmes séga et maloya, les deux grands genres musicaux traditionnels réunionnais, Na Mayé interprète à sa manière des chansons d’artistes de l’île de La Réunion (R. Lacaille, Oussanoussava, A. Peters, Ti Fock, D. Waro et Zizkakan).
En associant à la guitare le Udu, instrument d’origine nigériane présent sur tous les continents, Na Mayé donne une couleur différente à cette musique traditionnellement servie par le roulèr et le kayamb.
Na Mayé entend ainsi participer au métissage propre à cette île.
A voir : https://www.youtube.com/watch?v=hFirGyIGArU

  • Yali (dimanche à 14 h 30, gratuit, sur la scène ouverte)


Musique indienne.

JPEG - 143.9 ko